Dermatite atopique

La dermatite atopique (DA) ou eczéma atopique est une dermatose inflammatoire chronique évoluant par poussées qui touche 10 à 20 % des enfants et 2 à 3 % des adultes en Europe. 

L’eczéma atopique débute souvent chez le nourrisson, atteint essentiellement les enfants, et s’améliore généralement en grandissant. Il est associé à une sécheresse cutanée, mais aussi à un prurit (démangeaisons) à l’origine de troubles du sommeil qui perturbent parfois gravement la qualité de vie des patients et de leur famille.

Hygiène

Douche ou bain régulier court (quelques minutes), dans une eau tiède (35°) . Éviter les bains chauds prolongés.
Utiliser un gel doux non parfumé ou un pain dermatologique pour laver corps et visage.
Rincer abondamment.
Sécher en tamponnant sans frotter.
Couper les ongles courts pour éviter les lésions de grattage.

Vêtements et environnement

Ne pas trop couvrir l’enfant (la transpiration est irritante). 
Ne pas surchauffer l’habitation, maintenir la chambre à coucher à 17-18 degrés et l’aérer quotidiennement. Eviter l’exposition au tabac.
Privilégier les textiles vestimentaires doux, souples et amples (éviter la laine). Pour les sous-vêtements et le linge de lit, choisir du 100% coton. De préférence couper les étiquettes des vêtements (frottements). Laver toujours les vêtements neufs avant de les porter.
L’achat de lessive spéciale est inutile mais en revanche, veiller à un bon rinçage du linge (cycle long). L’adoucissant est inutile sauf si votre linge est très rêche.
Les bains de mer ou en piscine sont tout à fait permis; après le bain, une douche et l’application d’un émollient sont recommandés.

Facteurs aggravants

Les substances irritantes au contact de la peau tels que les savons trop détergents.
La transpiration et la chaleur.
Le dessèchement induit par une hygiène mal adaptée ou un temps froid et sec. 
Les épisodes d’infection, les poussées dentaires.
Les contacts rapprochés entre un enfant atteint de DA et un individu porteur d’herpès (« bouton de fièvre ») font prendre le risque d’une aggravation sévère : à éviter.

Hydratation

L’utilisation des crèmes hydratantes émollientes est recommandée en traitement de fond pendant toute la durée de la DA quelque soit sa gravité. 
Utiliser une crème ou un baume émollient (= relipidant) sans parfum tous les jours après la toilette sur l’ensemble du corps et du visage, en massage doux. 
Augmenter la fréquence d’application par temps froid et sec.
Eviter les produits contenant des allergènes reconnus : fruits à coque (huile d’amande douce, de sésame, d’arachide), lait, blé, lanoline, parfums, huiles essentielles… Demandez conseil à votre médecin.

Traitement

En cas de poussée de DA, votre médecin vous prescrira une crème traitante à appliquer sur les plaques d’eczéma, le plus souvent un corticoïde local, parfois un immunomodulateur.
Ces traitements, sur recommandation de votre médecin, sont sans danger.

En cas de DA sévère ou de signes associés comme des troubles digestifs, respiratoires ou de la croissance, une consultation allergologique spécialisée est recommandée.