La ponction pleurale

Madame, Monsieur,

Pour mieux comprendre votre problème respiratoire, votre médecin vous propose de réaliser une ponction pleurale.

C’est un geste médicochirurgical qui consiste à introduire une aiguille dans la plèvre pour en prélever le contenu. La plèvre est l’enveloppe du poumon. Elle est formée de deux feuillets séparés par un espace virtuel où règne une pression négative empêchant leur décollement. Différentes maladies peuvent entraîner une collection liquidienne dans l’espace pleurale, provoquant une gêne respiratoire.

L’évacuation du liquide devient alors nécessaire pour vous soulager et pour être analysé afin d’en connaître la cause. 

Préparation du patient

  • Le patient doit signaler l’existence d’allergie aux produits anesthésiques ou de traitement anticoagulant en cours. 
  • L’infirmière installe le patient: celui-ci est assis sur un plan dur, au bord du lit ou au bord d’une table d’examen. 
  • Elle place un coussin sur les cuisses du patient ou sur une table et lui demande de faire le dos rond. 
  • Les avant-bras, ainsi posés sur le coussin, dégagent la région à ponctionner. 
  • Elle protége le bas du dos du patient avec une serviette en papier à usage unique. 
  • L’infirmière prépare le matériel de ponction et d’aspiration nécessaires à la ponction. 

Déroulement de l'examen

  • Après une anesthésie locale, le médecin introduit une aiguille entre deux côtes et aspire la collection liquidienne. 
  • Si nécessaire, un repérage sera fait par échographie. 
  • Il prélève un échantillon de liquide pour l’envoyer aux différents laboratoires d’analyse. 
  • Les résultats seront disponibles quelques heures à plusieurs jours après la ponction. 
  • Un pansement sera ensuite fait par l’infirmière. 
  • Une radiographie du thorax est faite systématiquement en fin d’examen, à la recherche d’une complication post-ponction. 

Complications de l’examen

Elles sont très rares:

  • Allergie au produit anesthésique
  • Pneumothorax (décollement du poumon de la paroi thoracique): facilement résorbé par aspiration à l’aiguille ou la mise en place d’un petit tuyau entre les côtes (drainage ou cathéter)
  • Saignement au niveau du point de fonction
  • Infections: elles sont exceptionnelles car le matériel est stérilisé selon des protocoles rigoureux, standardisés et réglementaires et l’examen est fait dans des conditions d’asepsie stricte. 

Quels que soient les problèmes rencontrés avant ou après l’examen, vous devez en parler à votre médecin qui reste à votre disposition pour répondre à vos questions et vous donner les précisions nécessaires.
L’équipe soignante (médecins, infirmiers...) reste votre interlocuteur privilégié face à un examen important pour la prise en charge de votre problème de santé.