La transplantation rénale - Un nouveau départ

Qu'est-ce qu'une transplantation rénale?

C’est la greffe d’un nouveau rein à un patient qui présente une insuffisance rénale chronique terminale.
La greffe rénale est possible grâce au don d’un rein par une personne décédée (donneur décédé) ou par une personne vivante qui donne l’un de ses deux reins (donneur vivant).

C’est une intervention chirurgicale. Dans la plupart des cas, les reins natifs du receveur sont laissés en place.

Le rein greffé est placé dans un endroit différent du rein d’origine, le plus souvent dans l’une des deux fosses iliaques.


La transplantation rénale libère le patient des contraintes de la dialyse (3 séances par semaine/régime alimentaire à suivre/ restriction hydrique/ régime pauvre en potassium).

Les contraintes principales sont la prise quotidienne à heures fixe et à vie de médicaments antirejet et une surveillance sanguine régulière pour le bon fonctionnement rénal et le dosage des médicaments.<
La greffe permet le plus souvent une normalisation de l’activité professionnelle ou scolaire, de la vie familiale, sociale et de la vie sexuelle.
Certaines complications sont possibles, elles diffèrent selon que l’on se situe en post-opératoire ou à distance de l’opération.
Les premiers mois : complications chirurgicales, nécrose tubulaire aiguë (des séances de dialyse sont parfois nécessaires quelques jours ou quelques semaines après la greffe), le rejet aigü (administration d’un traitement antirejet spécifique).
A long terme: le rejet chronique (principale cause d’échec à long terme de la greffe, c’est la destruction progressive du greffon).


Les modalites d'inscription sur la liste de greffe?

Les formalités d’inscription en liste d’attente ont lieu au terme d’un bilan médical, adapté à l’état de santé de chaque patient. Il est conduit par le néphrologue et l’équipe pluridisciplinaire du centre de transplantation où est inscrit le patient.
Dès que l’accord est donné le coordinateur de transplantation procède à l’inscription du patient sur la liste de transplantation.
Le choix du centre de transplantation appartient au patient.

Il existe 3 modes d’inscription :

  • Mode normal : Le patient inscrit peut être appelé à tout moment.
  • Suspension temporaire de l’inscription : pour raison médicale (infection, problème cardiaque, convenance personnelle).
  • Super-urgent : seule solution de traitement / dialyse impossible.


Le bilan pré-transplantation

Il se fait en plusieurs étapes avant d’aboutir à l’inscription en liste d’attente de greffe ou à la planification d’une greffe par donneur vivant.
Ce parcours parfois perçu comme long et fastidieux, est indispensable, il peut être effectué le plus souvent dans le centre de néphrologie sans nécessiter d’hospitalisation.

A titre indicatif voici quelques bilans à effectuer :

  • Bilan de la pathologie initiale.
  • Bilan cardio-vasculaire et respiratoire.
  • Bilan urologique.
  • Bilan gastro-entérologique.
  • Bilan oncologique.
  • Bilan infectieux.
  • Bilan immunologique…


Les médicaments aprés la greffe

Le secret de la réussite de la transplantation est, après l’intervention chirurgicale, un traitement immunosuppresseur bien conduit et bien suivi.
Il est important d’avoir une prise régulière et à heure fixe des médicaments antirejet en respectant les consignes de prise du traitement. La réabsorption de ces médicaments par l’intestin peut être modifiée par le contenu des repas. Il importe donc de suivre les instructions d’administration et les conseils formulés par les médecins prescripteurs.
Il est important de savoir que l’interruption de ce traitement conduit immanquablement au rejet du greffon.


Les complications liées au traitement antirejet

Comme pour tous médicaments des effets indésirables sont possibles.

Les complications principales sont :

  • Les infections.
  • Le diabète.
  • Complications cardio-vasculaires.
  • L’hypertension artérielle.
  • Risque de cancer.


Le retour à domicile

Le retour à la maison est un moment de joie avec parfois aussi un peu d’anxiété.
La reprise des activités familiales, sociales et professionnelles est souvent le meilleur moyen de renouer le contact avec la vie active et aide à surmonter les sensations de dépression et d’anxiété.

Les trois premiers mois, des consultations fréquentes vous seront programmées (variable selon le centre de transplantation).
Lors du deuxième trimestre, les délais entre chaque consultation s’espaceront selon l’évolution.
Un bilan annuel approfondi vous sera organisé avec prise de sang, échographie du greffon, électrocardiogramme, épreuve d’effort, consultation, dermatologique, gynécologie et parfois biopsie du greffon.


Que devez-vous surveiller à la maison?

Vous serez également impliqué dans la surveillance de votre transplantation.
La réussite de la greffe est d’autant plus efficace que si vous participez à la vérification de divers paramètres, signes du moindre problème.
 

Il faudra par conséquent surveiller :

  • Votre poids › Votre cicatrice et greffon.
  • Votre tension artérielle › Examiner votre peau.
  • Votre température › Avoir une hygiène dentaire.


Quelques règles de base à respecter :

  • Une bonne hygiène de vie est conseillée, après votre sortie vivez normalement. Il faudra toutefois éviter les contacts rapprochés avec les personnes malades. Pendant les premiers mois éviter la foule.
  • Sauf exception la présence d’animaux familiers à votre retour n’est pas gênante. Il faut éviter les griffures et morsures de chat et de chien et savoir que les oiseaux également peuvent transmettre des maladies.
  • Vous pouvez reprendre votre activité professionnelle dès que vous vous en sentez capable.
  • L’exercice physique quotidien est bénéfique et recommandé. Il permet de récupérer de la masse musculaire, aide à contrôler le poids. La marche et la natation peuvent être pratiquées assez rapidement. Aucun sport ou activité de loisir ne sont réellement interdits, toutefois il est déconseillé de pratiquer un sport violent ou trop intensif.
  • Des compétitions sportives sont organisées par des associations nationales et internationales de transplantés et d’insuffisants rénaux.
  • Le risque de cancer de la peau est augmenté après la greffe. Les séances de bronzage sont vivement déconseillées.


Comment s'alimenter après la greffe?

  • L’alimentation doit être équilibrée: normo-calorique, avec un régime spécifique pour les patients diabétiques.
  • Une alimentation pauvre en sel est recommandée lié à la prise de cortisone lors du début de la transplantation et pour les patients hypertendus.
  • Le pamplemousse augmente le taux sanguin de certains immunosuppresseurs il sera donc déconseillé d’en consommer.

 

 

 

Dossier créé en janvier 2021