Pompe à insuline - Vérifications techniques

Pompe à insuline - Liste des vérifications techniques. lors d’hyperglycémie avec ou sans acétonémie


Pompe

  • Alarme affichée ou retrouvée en vérifiant l’historique des alarmes (attention l’alarme d’obstruction ne survient pas chez l’enfant en raison de faibles débits).
  • Pompe arrêtée (mode STOP ou arrêt).
  • Piles pas bien en place dans la logette ou déchargées (écran blanc).
  • Erreur de programmation des débits de base (à vérifier sur toutes les plages horaires).
  • Dysfonctionnement électronique (panne) de la pompe.


Réservoir d'insuline

  • Air ou bulles d’air dans le réservoir.
  • Réservoir ou cartouche d’insuline vide.
  • Fuite d’insuline au niveau du réservoir ou de la connexion avec l’embout de la tubulure.
  • Réservoir mal placé dans la pompe.
  • Aspect laiteux de l’insuline dans le réservoir.


Insuline

  • Oubli de bolus : regarder dans la mémoire bolus et la dose totale journalière reçue.
  • Mauvaises conditions de conservation : en cas de températures extrêmes.
  • Erreur de dilution.


Tubulure

  • Présence de bulles d’air ou de sang.
  • Fuite d’insuline.
  • Rupture.
  • Déconnexion côté réservoir ou côté cathéter.
  • Oubli de purge ou purge insuffisante (hyperglycémie après changement du cathéter).
  • Tubulure coudée ou pliée.


Cathéter

  • Et plus précisément l’extrémité du cathéter à la peau :
  • Arrachement accidentel du cathéter.
  • Présence de sang dans le cathéter.
  • Déconnexion ou mauvaise reconnexion du cathéter.
  • Fuite d’insuline.
  • Oubli de purge ou purge insuffisante (hyperglycémie après changement du cathéter).

En pratique, au moindre doute changer le cathéter.
En effet, si l’extrémité du cathéter est coudée, pliée ou obstruée sous la peau, on ne le sait qu’après l’avoir retiré. Pour savoir s’il est bouché (c’est fréquent), purger le cathéter retiré.


Peau

  • Inflammation/infection.
  • Arrachement du cathéter.
  • Zone de frottement (ceinture).